Lors de l'année 2016, MIGNOT Jason avait dans l'idée de faire un court-métrage sur les problèmes des adolescents nommé 'Un pas vers l'avant'. Pensant aller trop vite, il commença à écrire un livre, le 18 juillet 2016 et l'appela 'Ça ira mieux demain '. Le livre prit fin en 2018.

Un petit message de l'auteur :

Quand j'avais 14 ans j'ai eu des problèmes d'amitiés avec ma meilleure amie c'était une période difficile et le lourdaud populaire prenait le dessus sur tout, les problèmes se sont enchaînés lorsque ma tante est tombé dans le coma suite à une tumeur au cerveau, j'ai dû faire face à tout ça et quand je m'en suis sortie j'ai voulu faire un court-métrage nommé Un pas vers l'avant pour montrer aux adolescents qu'on peut s'en sortir mais par peur j'ai préféré en faire un livre que j'ai nommé Ça ira mieux demain. Le 18 juillet 2016 le livre vit le jour pour se finir en 2018.

MIGNOT Jason

Voici un petit résumé du livre ainsi qu'un premier chapitre pour vous en donnez un aperçu :

Jason va avoir 17 ans, suite à un déménagement il rencontre une fille qui devient sa meilleure amie. Il l'adore à sa façon et peut par-fois être jaloux. Ce jeune garçon connaît beaucoup de problèmes et va tout faire pour y remédier, comment faire face quand tous les problèmes s'enchaînent, va-t-il laisser son monde s'effondrer ?




Chapitre 1 – Rencontre



Dans tous les romans, le personnage principal est quelqu'un de particulier, souvent une personne populaire, ayant un certain charme, vécu un drame. Tout cela dépend de l'auteur, de la façon de raconter les choses. Cette histoire, est une partie de ma vie, de mes expériences, je ne suis pas la personne la plus magnifique, ou la plus intelligente, voir même la plus populaire seulement, mon histoire banale vaut la peine d'être racontée.
Dans la vie, certains événements sont une sorte de hasard, d'autres sont provoqués par nos choix. Mais lorsque l'on parle d’événements, on ne parle pas que de ça, on parle aussi de rencontre. Les rencontres causent les événements.

Tout cela a commencé lors de ma rentrée en 3ème, au collège. Mes parents ont décidé de changer de vie, j'ai dû déménager d'un village de campagne pour aller en centre-ville d'une autre région. J'ai changé alors de collège, je suis devenu le nouveau d'un grand établissement. Mais lors de ce premier jour, j'ai aussi rencontré une fille. Elle avait les cheveux châtains cendrés, des yeux bleus si profonds, que l'on pouvait s'y perdre, son sourire qu’elle faisait à pleines dents était si rayonnant , elle était plutôt petite et son corps était d'une corpulence parfaite pour ses petites formes.

« Tu dois être le nouveau, m'avait-elle souri, moi c'est Évy.
-Je m'appelle Jason.
-Enchantée Jason. »

Elle m'avait regardé, en détail, je lui avais répondu d'un simple sourire. Elle devait sans doute regarder mes cheveux bruns et courts, mes yeux marron clair, mon t-shirt noir ainsi que mon jean. Puis Évy m'avait montré les bâtiments, indiqué les élèves populaires, les différents lieux présents dans le collège. Depuis ce jour, je ne l'ai jamais quitté, et nous sommes devenus bien plus que des amis, je dirais même que Évy est ma meilleure amie. Nous avons grandi, passé énormément de temps ensemble, à partager tellement de choses, de bons moments. Nous sommes rentrés tous les deux au lycée et avons fêté récemment mes 17 ans.

« Jason, arrête de rêver ! Je suis en train de te parler.
-Oui, oui désolé, je repense à notre rencontre, la belle Évy qui rencontre le petit nouveau.
-Mais oui, comment je pourrais oublier. Oh regarde le garçon qui vient de rentrer là. »

Je détourne la tête, et vois ce garçon, celui dont les filles tombent amoureuses. Il s'appelle Mike, c'était le plus populaire au collège, l'un de ces garçons qui traîne en bande. Il nous aperçoit et se dirige vers nous. Je me rappelle alors que ma meilleure amie était tombée complètement amoureux de lui, ce qui me rend fou, elle mérite quelqu'un de meilleur que ce type.

« Salut Evy, tu es toujours aussi belle d'après ce que je vois.
-Tu es toujours aussi gentil. »

Évy le regarde, ses yeux pétillants plongés dans les siens, un grand sourire aux lèvres. Je déteste cette façon qu'elle a de le regarder, de penser qu'il est quelqu'un de bien. Je sais qu'elle s'intéresse à lui, je crois qu'elle est amoureuse de lui. Et ça me rend fou. Soudain je repense à la première fois que j'ai rencontré Mike. Cela faisait une semaine à peu près que j'étais rentré dans ce nouveau collège. Il faisait ma taille environ, et était quelque peu plus musclé que moi. Nous nous trouvions dans le couloir, il était désert. Les cours avaient sonné depuis 10 minutes. J'étais avec Évy, et nous discutions, si je me souviens bien, de passer une soirée tous les deux dans un parc, avec un télescope pour observer les étoiles. Je m'étais arrêté de l'écouter quand j'avais vu ce garçon, brun, avec une veste en jean, de dos, en train de discuter avec une autre personne qui était coincé entre le garçon et les casiers.

« - C'est qui ce gars ?
-Qui ? Oh celui à la veste en jean c'est Mike Fields, le garçon le plus populaire du collège et il n'y a pas à dire il est magnifique !
Celui contre les casiers c'est un intello, ne vaut mieux pas s'en mêler »

A ce moment précis, Mike c'était retourné, et l'autre garçon en avait profité pour partir. Voilà ce dont je me souviens de ce garçon, ma meilleure amie quant à elle, me racontait combien elle le trouvait beau, c'est toujours d'actualité à en croire son regard.

« Alors Jason t'es toujours à fond dans tes musiques de OrelSan ?
-Euh ouais, et toi t'es toujours pour la violence quand tu n'as pas ce que tu veux ?
-Jason ! » Râle Évy.

Dans le fond je ne vois pas ce que je dis de mal, depuis le premier jour, je l'ai vu vouloir se battre avec d'autres personnes. Je me demande finalement, si Évy ne préfère pas être avec Mike plutôt que de passer du temps avec moi.

« Laisse-le parler Ev, il est jaloux que tu me trouves beau, rigole t' il.
- Je dois vous laissez, salut Mike.
- Attends, tu m'appelles ce soir Jason ?
- Oui. »

Puis je pars, je ne supporte pas de rester dans la même pièce que Mike, sauf que c'est le cas tous les jours. La raison est simple, il vient au café, tous les jours à la même heure et Évy insiste pour venir tous les jours. Je prends le bus en direction de la maison, pour cela je branche mes écouteurs sur mon téléphone, puis sélectionne un morceau de OrelSan. Quelques minutes plus tard, je descends à mon arrêt, puis rentre chez moi.

« Maman, papa, je suis rentré.
-On est dans la cuisine mon chéri, viens ! »

Je suis les ordres de maman et vais dans la cuisine, je la retrouve avec mon père, en train de faire à manger. Je me lave les mains puis mange une pomme.

« Alors cette première journée de vacances ? Demande mon père.
-Oh bah, comme tous les jours, je me suis baladé, puis j'ai écrit des poèmes jusqu'à 17h15 j'ai retrouvé Évy au bar, puis nous avons discuté et croisé Mike, et je suis rentré.
- Évy va bien ? On devrait l'inviter à dîner. » Suggère ma mère.

J'hoche la tête pour affirmer, puis maman quitte la pièce, en lançant des regards inquiets à mon père. Je les regarde attentivement en me demandant la cause de cette inquiétude.